BIOGRAPHIE

 

LES SURFS, quatre frères et deux soeurs aînés d'une famille de douze enfants (Rabaraona) sont nés à Madagascar. Mais avant leur carrière internationale, ils s'appelaient LES BÉRYLS

 

LES BÉRYLS 

 

12 1960 les beryls

 

- 14 octobre 1958, proclamation de la 1ère République malgache: 1er prix de radio-crochet sur le podium devant l'Hôtel de ville d'Antananarivo.  

Après leur grand succès au concours de radio-crochet le 14 octobre 1958, les six frères et sœurs sont invités plusieurs fois à des émissions de radio, et commencent à être connus du public malgache grâce aux nombreux journaux locaux qui relatent leur merveilleuse aventure depuis cette festivité de la république. Forts de leurs récents succès, ils présentent quelques mini-spectacles organisés par des producteurs locaux.


-
26 juin 1960, proclamation de l'indépendance de Madagascar. Spectacle "Autour du monde" organisé par Air France sur le podium dressé devant l'Hôtel de ville. Les 6 frères et soeurs représentent le Mexique et sont déguisés en  Mariachis. Le groupe chante "Las Mañanitas".

 

13 26 juin 1961 les mariachis


-
À la fin de 1961, ils prennent le nom de "LES BÉRYLS"


-
En 1962,  ils commencent à faire des tournées  avec le producteur Georges Guébert et l’animateur de radio Raymond Pierre de l’émission « Venez les copains ». La tournée s’appelle « Disco Club ».  Avec eux figurent des chanteurs du moment : Henri Ratsimbazafy, Les CCC Guitares avec Christian Claude, Raymond Sangaria, un guitariste réunionnais, et les Stars’Rythm. 


-
Mai 1962, début de la tournée à Tamatave. Le mardi 28 mai, la troupe se trouve à Antalaha. Le mercredi 29 mai, toute la troupe se dirige vers Sambava, Le vendredi 1er juin, le public de Vohémar, la ville natale des garçons. Le 2 juin, direction Diégo-Suarez.  Le lundi 4 juin, fin de la tournée à Ambilobe, 


 -
Le 30 juin, les Béryls participent à l’émission de radio « Disque de l’auditeur » sur la chaîne 2 (français). 


 - 
Juillet 1960: tournée à La Réunion:
 
Les 11, 12 et 13 juillet, les spectacles sont présentés à St Denis. Le 20 juillet, le public de St Benoit découvre les Béryls. Le 24 juillet, les Béryls sont retenus pendant une semaine de plus pour des spectacles au casino du Port et à St Gilles-les-Bains.

 
-
Le 26 août 1962, les Béryls signent leur premier contrat avec la maison de disque Rex, une filiale de la compagnie Discomad appartenant à la famille De Comarmond. Le 9 septembre, ils entrent en studio au cinéma Métro pour enregistrer leur premier disque. C’est un super 45 tours groupant quatre chansons : Marin, Les trois cloches, Tom Dooley et Petite fleur, le grand succès de Sydney Bechet. 

 

  12 disque rex les beryls face 1   13 disque rex les beryls face 2

 

- À partir du 21 juin 1963, les Béryls reprennent leurs activités artistiques en participant très souvent aux matinées “Disco Club »  à Analakely animées par Raymond Pierre  avec les artistes du moment : Henri Ratsimbazafy, CCC Guitares, Raymond Sangaria, Les Sabres, Maurice Dalais, Les Geigers, Les Madmen, Jean-Yves Robert, Jean-Louis Patrick et plusieurs artistes malgaches comme les Railovy, les Nanahary, RR Majunga, car ils n’ont pas oublié leur début.


-
Au mois de juillet 1963, la fratrie  se retrouve à la Foire Internationale de Tamatave avec Henri Ratsimbazafy, les CCC Guitares, et un guitariste Robert Charles Costalat qu’ils ont connu lors de leur passage à Majunga avec la tournée Guébert le 8 juin 1962.

 

- Au retour de leurs tournée, à la demande du gouvernement français, les Béryls sont invités au Salon International de la Radio et de la Télévision organisé par la Radio Télévision Française (RTF) à la Porte de Versailles. 

 

- Le 29 octobre, peu avant leur départ, le président de la première république, Philibert Tsiranana, reçoit le groupe dans son bureau pour un petit cocktail et des recommandations de "ray aman'dreny", ou paternelles.

 

01 septembre 1963 prsident tsiaranana

- Jeudi  5 septembre 1963, départ pour Paris à l’aéroport international d’Arivonimamo.  Le vendredi  6 septembre, arrivée à Paris. 

 

- Dimanche 8 septembre. Salon International de la Radio et de la Télévision organisé par la Radio Télévision Française (RTF) à la Porte de Versailles. Ce fut leur premier succès dans l'hexagone, devant un public français conquis par leur talent et leur charme.

 

- Le 26 septembre 1963, signature de leur premier contrat professionel avec la maison de disques Festival. Le groupe est alors baptisé LES SURFS. 

Ils signent également un contrat avec l'agence de spectacles Tavel et Marouani à Paris. 

 

LES SURFS

 

Les surfs avion

Leur premier disque sortit en décembre 1963 pendant leur première tournée en France avec Sheila et Frank Alamo. Leur chanson "Reviens vite et oublie",  version française de "Be my Baby", resta pendant trois mois en tête du hit-parade en France, Espagne et au Mexique (version espagnole).

 

En 1964, après leur passage à l'Olympia de Paris (Les idoles des jeunes), Les Surfs furent consacrés "révélation de l'année" en  France.

 

Durant les années suivantes, Les Surfs firent plusieurs tournées en France, Espagne, Italie (dont quatre participations au Festival International de la Chanson Italienne de San Rémo), Suisse (trois festivals de Montreux), mais aussi dans plusieurs pays francophones et d'Europe (Roumanie, Bulgarie, etc...), Israël, Liban, Turquie, Algérie, Zaïre, etc... Leurs succès les emmenèrent faire presque le tour du monde car le groupe suscita beaucoup d'intérêt et de passion.

 

Ils participèrent à de nombreuses émissions de télévision et de spectacles avec de grands artistes de réputation mondiale comme Jacques Brel, Enrico Macias, Alain Barière, Petula Clark, Tom Jones, Les Supremes, Betty Grable, Oscar Peterson, Les Rolling Stones, Les Beatles, Stevie Wonder, Henri Salvador, Nana Mouskouri, etc...

 

Non seulement Les Surfs enregistrèrent toutes leurs chansons en français, italien, espagnol, anglais et allemand, leur répertoire était accessible à tous les publics de tous âges.

 

La presse, la radio et la télévision ont couvert leur carrière avec intérêt, et Les Surfs restèrent, durant leur existence, parmi les meilleurs groupes vendeurs de disques dans le monde. Leurs chansons furent chantées par tous: Reviens vite et oublie, Scandale dans la famille,Si j'avais un marteau, T'en vas pas comme ça, etc... Pendant leur carrière, ils firent une apparition dans deux films: "Cherchez l'idole" avec Frank Fernandel et Dany Saval, et "Le dernier tiercé" avec Dario Moreno et Odile Versois.

Plusieurs chefs d'État sont venus assister à leurs spectacles. Ils furent même reçus en privé par certains d'entre eux, dont le Président Tsiranana (Madagascar) en 1963 et en 1964,  le Prince Rainier et la princesse Grâce de Monaco (la famille princière Grimaldi) le 31 janvier 1964, et en 1967,  le Président Mobutu (Zaïre) à Kinshasa. 

 

En 1971, après une longue tournée en Guadeloupe, Martinique et au Québec (Canada) et des vacances bien méritées à Puerto Rico, Les Surfs se séparèrent et mirent fin à leur formidable épopée artistique.

 

Voir la page 'Itinéraires" pour lire le parcours du groupe.

45 votes. Moyenne 3.36 sur 5.

Ajouter un commentaire